À propos

Retour au Restaurant

Historique de la Commission Touristique du Port-Joli inc.

Théâtre La Roche à Veillon – Restaurant La Boustifaille

Le restaurant La Boustifaille et le théâtre d’été La Roche à Veillon sont administrés par La Commission touristique du Port-Joli, un organisme sans but lucratif.

C’est en 1964 que ce projet audacieux a été conçu par quelques hommes d’affaires de la place pour contrer les effets nocifs engendrés par la construction de l’Autoroute 20. On disait que : «… la Transcanadienne, avec ses deux barres noires d’asphalte, éloignerait la circulation et couperait le village au sud, en laissant passer tout droit les touristes fuyant les villes. » Le vœu des fondateurs était de réinvestir tous les profits dans des organismes promoteurs de l’industrie touristique à Saint-Jean-Port-Joli.

En 1964, on loue une vieille grange qu’on achètera 5 ans plus tard et on y installe une des premières boîte à chansons au Québec, qu’on baptise du nom d’un récif situé au sud-ouest du pilier de pierre sur le fleuve Saint-Laurent : « La Roche à Veillon ». Dès la première saison, on reçoit des artistes de renom et on réussit à dégager un profit de 118,43 $ du chiffre d’affaires de 8 541 $.

Durant cette première année, les fondateurs s’occupent de tout : le stationnement, la décoration, la recherche des artistes qu’ils reçoivent dans leurs résidences, l’animation des soirées, etc. Ils organisent des moyens de financement : festival de l’érable, bal de coton, parties de sucre, parties de cartes, épluchettes de blé d’Inde… (Car il faut souligner que la Commission touristique n’a jamais reçu de subventions de quelque organisme que ce soit!). Puis au cours de l’hiver, ils mijotent un coup fumant et audacieux pour arrêter les touristes empressés : à leur demande, des dames fignolent les meilleures recettes de ragoût, de tarte, de tourtière et de bouilli. Ainsi, en 1965, dès la deuxième saison d’activités, les touristes sont attirés par le fumet exhalant des plats régionaux mijotés dans les cuisines privées et transportés chaque matin à « La Boustifaille », restaurant au menu typiquement canadien.

Par la suite, une cuisine est installée dans la bâtisse actuelle. Au cours des années ’70 et ’80, on inaugure la «Salle des Anciens Canadiens», «Le porche», «La Tablée» et «La Salle Chamard». La boîte à chansons, devenue un théâtre d’été de qualité, peut maintenant accueillir 293 spectateurs. En 2007, le comptoir de ventes est agrandi et porte le nom de «La Réserve».

Après des débuts modestes, les surplus engendrés par une saine administration sont distribués, pour la promotion du tourisme, comme le veut la charte de l’organisme. Le premier projet majeur parrainé dans les années ’80 est le Club de golf Trois-Saumons : 235 000 $ y sont investis sur une période de 10 ans. Deux autres projets majeurs sont aidés par la suite, le Parc Nautique et la Corporation Philippe-Aubert-de-Gaspé. Chaque année, selon les disponibilités, plusieurs autres organismes reçoivent également de l’aide financière. Tous ces dons contribuent à promouvoir et développer le tourisme dans la région.

La Commission touristique du Port-Joli est un moteur économique dans la région, d’abord par le respect de ses buts premiers et aussi par la création de nombreux emplois. Ses fondateurs sont qualifiés de visionnaires!

Équipe

Membres du conseil d’administration et équipe de direction
Élus en 2017

Membres du conseil d’administration

Monsieur Michel Maltais, fils, président
Madame Johanne Pelletier, 1ère vice-présidente
Monsieur Mario St-Pierre, 2e vice-président-trésorier
Madame Ginette Bernier, administratrice
Madame Isabelle Bisson, administratrice
Monsieur Richard Bourgault, administrateur
Madame Johanne Dubé, administratrice
Monsieur Benoit Fortin, administrateur

Directrice générale

Madame Nancy Carrier

Secrétaire du conseil d’administration

Annette Des Chênes-Leclerc

Retour au Restaurant